Visitez le site www.ctmaurepas.fr

25 février 2020

Rallye Eve Rousseau – Versailles

image_pdf

Versailles, son château, son roi soleil et son rallye
Je ne sais pas combien de Cétémistes ont participé au rallye de Versailles, mais ce qui est certain c’est que Chantal, notre présidente et Isabelle Gandeboeuf n’ont pas hésité et elles sont allées prendre un grand bol d’air sur le petit parcours.
Isabelle, après la trêve des confiseurs, retrouvait le plaisir de rouler avec, en ligne de mire et pour motivation l’aventure prochaine de Toutes à Toulouse.

Rallye Eve Rousseau, club de Versailles  23 février 2020
Cette manifestation au programme du CTM et également de TAT s’est révélée une belle réussite pour le club de Versailles, avec 470 participants. Bravo à tous les bénévoles pour l’encadrement de cette manifestation.
Avec Isabelle, nous avons décidé de nous inscrire sur le petit parcours 40km pour la reprise après 5 mois sans vélo depuis notre séjour dans les Ardennes. C’est avec un réel plaisir qu’elle a enfourché son nouveau vélo acheté à notre copine Danielle.
A 8h15, nous quittons la halle du marché pour nous diriger vers le Mesnil-Saint-Denis. Nous avons pris le parcours au niveau de St-Lambert des Bois et longé la vallée bucolique de l’Yvette jusqu’à GIF sur Yvette.
Après nous être restaurées en bavardant avec les bénévoles au poste du ravitaillement, nous avons repris les belles routes dans la nature jusqu’à Villiers le Bâcle.
Ensuite l’urbanisation vers Versailles, avec bien souvent des pistes cyclables en piteux état, ne nous ont pas arrêtées dans notre effort et notre envie de rencontrer Madly, bénévole à l’arrivée.
Un accueil chaleureux par Madly, Jean-Louis, Jean et tous les bénévoles nous a réconfortées, après les efforts de la matinée car le parcours n’est pas ce qu’il y a de plus plat. De plus nous avons été confrontées à un vent incessant. Nous avons apprécié les produits locaux et bio proposés au ravitaillement. Nous aurions bien pris une bière bio pour tester, mais nous sommes restées raisonnables en goûtant le jus de pomme bio, un vrai régal.
Le moment du retour est arrivé, et après quelques embrassades, nous avons enfourché nos montures. Isabelle, la courageuse, n’a pas rechigné malgré le vent, les côtes et les quelques arrêts pour vérifier notre chemin (le fléchage ayant déjà été retiré et pas toujours très précis). Nous croisons Isabelle et Nadine de Bois d’Arcy, Colette et son pilote de tandem ; nous avons appris la participation de Christiane de Croissy et celle de Malika de Maurepas, les courageuses de TAT.
Pour rentrer à Maurepas, nous avons emprunté la portion de parcours de départ jusqu’au niveau de St-Lambert des Bois pour rejoindre le Mesnil-St-Denis avant d’arriver enfin à Maurepas. Quelle chance nous avons de demeurer dans une ville proche de la campagne ! Ce parcours trop urbanisé nous a carrément épuisées. Des pistes cyclables oui, à condition qu’elles respectent les vélos et les cyclos.
Nous aurons parcouru 63km dans le vent pour un dénivelé de 473m soit 9,20m au kilomètre. Bravo Isabelle pour cette reprise et premier entraînement pour Toutes à Toulouse. Il faut continuer sur ta lancée et petit à petit obtenir la forme nécessaire pour pouvoir rouler « zen » lors de notre aventure en septembre prochain.
Je sais que tu as le potentiel pour y arriver. Alors à très bientôt.
Texte et Photos de Chantal JUMEL

Petit mot des membres du club de Versailles sur leur site :
« La distribution de gobelets, et/ou d’assiettes en plastique, est interdite depuis le 1er janvier 2020 par la loi à la transition énergétique pour la croissance verte. Mais de manière pratique, pour le Rallye Eve Rousseau, nous comptons utiliser (et finir notre stock actuel). Nous encourageons donc tous ceux et celles qui le peuvent à venir avec leur propre gobelet, ou bidon, ou poche à eau, si vous préférez vous réhydrater par ce moyen. En espérant que vous adhérerez nombreux et nombreuses à cette initiative 🙂 »
Nous allons nous habituer toutes et tous à remplir nos bidons aux ravitaillements ou à transporter poche à eau ou gobelet pliant. Nous sommes passés de la draisienne en bois au tout carbone, alors ce n’est pas la disparition du gobelet en plastique qui va nous impressionner.

Un petit mot de Michel MARQUER:
Moi j’aime bien ces ambiances de rallyes. Ok beaucoup de vent de face et latéral dans le dos, mais il y a toujours un cycliste ou plusieurs, et ça c’est bien, comme ça la difficulté paraît moins dure.
Danielle

Un 65 transformé en cent cinq kilomètres dans le vent !
En effet un vent malin, voire très malouin, tantôt poussait, tantôt freinait, également (ou pas) les cinq compères se préparant à accomplir la VELOCIO. Eric, Christophe, Patrick et Philippe ont souvent courbé le dos. J’avais même l’impression que ce malin s’acharnait contre moi quand, venant de face, je lui offrais toutes mes largesses. On n’est vraiment pas tous égaux devant l’éternel… Heureusement, aux détours de la trace, ces largesses redevenaient avantageuses !
Dommage comme tu le dis, Chantal, qu’autant de traversées urbaines mal entretenues ou étonnantes ternissent quelque peu notre plaisir d’aller à la rencontre des Versaillais et autres consœurs. D’autant plus que, pour notre part, nous n’avons pas eu le plaisir de rencontrer le RAVITO BIO (en dehors de notre trace…).
A propos de consœur, nous en avons pris une sur le porte bagage dans la côte de Girouard, une jeune et jolie Caroline, bien sympathique, très heureuse de rencontrer des « vieux » (pardon Christophe), quand son jeune ami préféra poursuivre vers le 80km. En compagnie de leur élégante princesse, sans son carrosse, les cinq mousquetaires ont ainsi voyagé versaillais, à six assis.
Jean « le large »