Visitez le site www.ctmaurepas.fr

8 mai 2019

Hauteurs & Vallées 2019 – Bilan de notre organisateur

image_pdf

Gilles MOUTIN organisait Hauteurs et Vallées pour la première fois et, s’il n’a pu faire monter la température jusqu’à 25°, il a été bien entouré pour proposer une randonnée agréable et sportive.

Ce fut un grand plaisir pour moi de m’impliquer dans cet événement au milieu d’une équipe rodée et performante (plus de 50 personnes).
Si quelques tracasseries de l’Administration ne nous ont guère aidés, nous ne nous sommes pas résignés. Dommage de ne pas avoir plus de soutien pour une animation ouverte à tous et qui participe à la vie locale.
On m’a toujours reproché de plus m’intéresser aux « ratés » qu’à ce qui fonctionne, mais c’est la clef du progrès qui permet d’avancer.
Le fléchage a été plébiscité par les participants ; seul un petit problème au passage sous le RER à l’abord du Chemin de Jaumeron. Nous avons bien intégré les nouvelles contraintes qui nécessitent 4 équipes de 3 personnes pour la mise en place et l’enlèvement du dispositif. Des opérations de 3 à 5 heures à chaque fois, un gros travail. Je vais continuer à fabriquer de nouvelles flèches pour disposer d’un maximum de choix de tailles et de directions.
Les ravitaillements se sont bien passés. Les effectifs ont permis d’assurer également de la convivialité. N’oublions pas qu’ils sont aussi un relais en cas d’incident. L’idée de certains d’avoir apporté de quoi assurer un petit support technique est bonne. Il est extrêmement difficile de bien doser l’approvisionnement, la météo peut entraîner de gros écarts de fréquentation. Au regard dece qui a été consommé, nous allons établir un prorata pour nous aider à l’avenir. Nous devons privilégier les denrées qui se gardent dans le temps (les 4 quarts sont périssables à 2 mois, les pains d’épices à 1 an). En cas d’excédent il est possible de les réutiliser pour d’autres événements du club.
L’accueil et les inscriptions ont également bien profité de l’expérience de nos habitués. Il y a beaucoup d’à-coups, en fonction des groupes qui partent et qui reviennent. Il faut voir comment répartir les tâches pour s’adapter à ces aléas. Nous abandonnerons le titre de « brevet » qui ne correspond à rien, cela nous permettra de laisser à chacun l’initiative de prendre, ou non, une feuille de route et de nous enlever des séances d’écriture. La recherche des différents types de participants a longuement occupé une équipe de « chercheurs », et là aussi il reste à trouver la bonne méthode. L’idée de remplacer les trophées inutiles par des lots a été appréciée. Il faudra affiner la méthode d’attribution et trouver plus de lots pour faire un maximum d’heureux.
Malgré une météo du samedi plutôt dissuasive, avec 330 inscrits l’édition 2019 fut un bon cru, surtout des connaisseurs, puisque 200 ont fait le grand parcours. Le résultat financier s’en porte bien, et c’est aussi un bon point.
Pour l’édition 2020 nous allons éviter la période de vacances scolaires qui a également joué sur la participation (26/04/20)
Je note également un manque de publicité. Il serait bien d’avoir un « chargé de mission » qui s’assure de la distribution de flyers, de l’affichage dans les commerces, l’idée étant de s’ouvrir à de futurs adhérents.
Pour la prochaine édition j’ai déjà tracé une boucle de 80 km. souvent demandée. Pris en amont cela ne représente pas trop de travail à inclure dans les mises à jour.
Il est bien sûr facile d’avoir plein d’autres idées. J’en énumère quelques unes et la liste n’est pas exhaustive :
– nous avons été sollicités par des fournisseurs qui souhaitent exposer leurs matériels. Pourquoi pas mais qui, et à quelles conditions,
– un gros travail a été engagé dans notre démarche du « vélo pour tous » qu’il faut mettre en valeur,
– proposer un atelier de maniabilité pour créer une animation,
– proposer un parcours découvertes, accompagné, d’une vingtaine de km.
En quelque sorte faire de cette manifestation la vitrine du club pour créer des vocations.

Toutes vos idées seront les bienvenues, dès lors qu’elles sont étayées des moyens de les réaliser.
Pour cela, ce n’est plus un tiers des adhérents qui doit se mobiliser, mais presque tous.
L’associatif c’est aussi se sentir concerné. Tous ceux qui se sont investis ont gardé le souvenir d’un bon moment de partage et de convivialité, alors à chacun de voir.
Vive Hauteurs et Vallées 2020, plus riche en participants !

 

Texte de Gilles MOUTIN
Photos : Philippe FOURNIER