Visitez le site www.ctmaurepas.fr

2 décembre 2019

Semaine du Handicap – Maurepas 2019

image_pdf

Dans le cadre de la semaine du handicap organisée par la ville de Maurepas, qui se déroulait du 23 novembre au 1er décembre, notre club avec l’aide de Eric Castaldi de la commission handicap du VCMB et de Patrick Tourette deHandi Roues Loisir présentait des vélos spécifiques adaptés à différents handicaps. Et je confirme que la météo était « novembresque », ce qui se traduit par « pluie drue et froide ». Merci à Tous ceux qui avaient répondu présent, pour l’organisation et l’installation.

Les années se suivent et se ressemble. Comme en 2018, et dans le cadre de la semaine du handicap à Maurepas, nous avons proposé à la commune, d’être visible par le plus grand nombre afin de présenter toutes les solutions standards existantes pour faire du vélo quand on souffre d’un handicap. Ceci concerne tout le monde sans exception, car la vieillesse génère des incapacités de toutes natures
– Jean ROBIN présentait pour le CT.Maurepas le trike et le tandem Morphéus de notre section « vélo pour tous ».
Pour proposer un large éventail de possibilités nous avions fait appel à deux clubs présentant des sections handisports :
– Eric CASTALDI, responsable de la section handisport du VCESQY. La majorité des adhérents de cette section sont paraplégique. Les vélos utilisés sont des handbikes, propulsés par la seule force des bras
– Patrick TOURETTE, président de handi Roues Loisir. Patrick est également Moniteur Fédéral FFCT et Délégué commission « Vélo pour tous » du CoReg IdF FFCT. Il prend en compte tous les handicaps y compris les non voyants et les handicapés mentaux.
L’an passé nous avions pu nous installer juste à coté de la halle du marché, et bénéficier d’un flux de passage important. Malheureusement suite à l’incendie de la Halle couverte, nous n’avons pas eu le loisir de retrouver le même emplacement. Nous disposions cette année du parvis de l’hôtel de Ville. Si sur le plan pratique, l’endroit était satisfaisant pour faire notre animation, nous étions à l’écart du cœur de vie que draine notre marché le samedi matin. Par ailleurs la pluie incessante et le vent glacial n‘incitaient pas les passants à s’arrêter.
La faible fréquentation fut une déception pour tous les intervenants, à commencer par nos amis venus avec leur remorque et tous les vélos qu’ils avaient mis à notre disposition et que nous remercions. Pour les bénévoles de notre club cette déception fut plus nuancée. Dans ce genre d’événement il y a toujours une dimension humaine qui dépasse largement l’objectif à atteindre.
L’orientation de CT.Maurepas vers une section handisport n’est pas fortuite. La maladie, l’accident ou encore la vieillesse, peuvent conduire certains adhérents à voir l’activité, en l’occurrence sportive, loisir et culturelle, sous un angle différent. Le fait d’avoir vécus des moments intenses, quelques fois dans la difficulté, créé des liens. Il est donc naturel, quand on demande de l’aide pour bâtir ce type d’action, de retrouver ceux avec qui nous avons vécu ces moments. Merci à eux.
Depuis Londres 2012, les jeux paralympiques sont organisés à la suite des jeux olympiques. Ils profitent des installations sportives et d’une très large couverture médiatique. Le handicap ne se cache plus. La France qui avait pris un certain retard, met les bouchées doubles pour le combler car les jeux paralympique 2024 arrivent à Paris. Notre fédération sportive, la FFVélo, subventionne les clubs en priorité sur ce thème. Elle passe des accords avec des grands groupes mutualistes comme AG2R La Mondiale pour le financent. FFVélo lance un appel à projets Handicap qui est à la disposition de tous les clubs sur le thème «  Accessibilité du cyclotourisme aux personne en situation de handicap ».
Nous avons postulé ces deux dernières années et nos dossiers ont été retenus pour financer l’achat d’un tandem en 2018 et d’un trike à assistance électrique en 2019.
Nous avons passé une convention avec FFVélo et AG2R La mondiale. Cette convention nous implique directement dans la promotion du handisport dans notre activité.Promouvoir c’est d’abord être visible et communiquer sur tous les supports à notre disposition. Nous avons l’écoute de notre Maire et son équipe pour paraître dans différents supports, et nous sommes égalent présents sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs pour développer le handisport dans les clubs, il faut que le message passe déjà au niveau des adhérents valides. En effet pour mener à bien une activité handisport il faut qu’une personne souffrant de handicap soit accompagnée d’une personne valide, car le moindre incident peut se révéler catastrophique.
Un long chemin reste à parcourir. Beaucoup de clubs, voire notre Codep 78, ne veulent pas entendre parler de handicap (nos questions restent sans réponses). Au niveau du Comité régional Ile de France, qui mène des actions dans ce domaine il y a 12 200 licenciés répartis en 313 clubs. Pourtant la commission « vélo pour tous » animée par Patrick TOURETTE ne compte que 3 clubs actifs.
Pour nos clubs de loisir, cette orientation est une opportunité. Elle permet à tous les adhérents d’être assurés de poursuivre une activité physique, au sein du club, quelque soient les obstacles que la vie dresse sur leur route. Jean Yves amputé d’une jambe peut poursuivre ses balades à vélo, grâce à son trike. Avant d’investir il a eu tous loisirs de se familiariser avec celui du club.
Certaines maladies neurologiques peuvent également remettre en cause notre pratique. Les causes peuvent être diverses. Dans la majorité des cas des solutions existent.
Le développement du VAE (Vélo à Assistance Electrique) constitue également une opportunité de pouvoir continuer à faire du vélo quand les années passent. Jean a investi dans un VAE à cause de sa maladie. Un très bel exemple, est également celui de Michel qui prend toujours beaucoup de plaisir à faire du vélo et qui depuis peu a également opté pour un VAE…à 90 ans.
Notre club doit être le reflet de la population. Il doit proposer à chacun une pratique du vélo adaptée à ses besoins, et le faire savoir. Dans les actions menées comme celle de ce samedi, dans le cadre de la semaine du handicap, notre activité il est visible de tous. Les élus relayent l’information et la presse régionale en fait autant. Les bénévoles du club se familiarisent avec ces différentes machines. C’est également un bon moment de convivialité où toutes les générations, tous les niveaux de pratique, peuvent échanger leurs expériences, sans aucune ségrégation.
L’objet de notre association est le cyclotourisme. Chacun doit y trouver son compte. De belles amitiés sportives se construisent souvent dans l’adversité. Pour surmonter les affres du froid, de la pluie, du vent, de la fatigue, il faut être solidaires, et s’appuyer sur les qualités physiques et mentales de chacun.  Cette solidarité créée des liens indélébiles que rien ne peut briser. Même si avec le temps et les aléas que la vie nous impose, on ne fait plus de sport dans la même catégorie, on continue à être solidaire.
Texte Jean Yves PERVIS
Photos CTM et VCESQY